Les gestes quotidiens pour faciliter le lien d'attachement

Les gestes quotidiens pour faciliter  le lien d'attachement
Le "lien d'attachement" est une notion dont nous entendons parler de plus en plus. Les parents se posent des questions sur le "comment faire pour créer adéquatement ce lien d'attachement". Je vais simplement vous suggérer, dans cet article, quelques gestes à faire au quotidien pour favoriser ce lien entre vous et votre enfant. Le lien d'attachement ne se soude pas automatiquement, même si les parents ont désiré et planifié la venue de l'enfant, que maman a porté cet enfant ou que papa lui a parlé et a cajolé le bedon de maman... Tout reste à faire! Évidemment, ces conditions peuvent être gagnantes car le bébé, dans le ventre, a entendu la voix de sa mère et celle de son père, il est en mesure de reconnaître l'odeur de maman voire même celle de son papa. Alors en ayant ce bon départ, les parents seront plus rapidement identifiés par le nouveau-né comme des personnes à "attirer" et à "alerter".

Comportements innés

Le petit bébé est doté dès sa naissance d'une capacité à entrer en relation avec une personne, c'est une question de survie pour lui. Dès les premières minutes, il crie et il pleure pour alerter quelqu'un afin qu'il réponde à ses besoins. Il est aussi capable de succion (réflexe) pour se nourrir au sein ou au biberon, et au fil des semaines, il utilisera d'autres moyens innés pour attirer, soit en s'agrippant (réflexe), en faisant de charmants sourires, en roucoulant, toujours dans le but de garder et de s'assurer qu'il y ait une personne près de lui pour répondre à ses besoins. Les adultes aussi ont des réactions "innées" lorsqu'ils entendent un enfant pleurer ou crier; leur regard est détourné vers eux, ils se lèvent en sursaut et viennent à la hâte pour voir ce qui se passe, ils se sentent interpellés. Et, qui n'a pas été "attiré" par un poupon qui vous offre un mignon sourire? Alors, déjà dans nos gènes, bébé et adulte, nous sommes préparé à "ÊTRE en relation" avec l'autre.

Le cerveau et les facultés sensorielles

Maintenant, en tant que maman et papa, comment au quotidien pouvez-vous établir la confiance chez votre enfant à se "lier à vous"? Tout d'abord, c'est le cerveau qui aide l'enfant à s'attacher. C'est par la stimulation de ses facultés sensorielles que le cerveau décode les messages verbaux ou non-verbaux de l'environnement. Le nouveau-né entend et distingue la voix de ses parents, développe rapidement ses sens de la vision (à 2 semaines, il distingue sa mère des autres femmes), de l'odorat (à 3 jours), du goût (reconnaît le lait de sa mère) et du toucher (il différencie la tension musculaire des bras et des poitrines de sa mère et de son père). Conséquemment, il est propice d'utiliser ses sens pour interagir avec votre enfant, et ce, dès le premier jour.

Gestes quotidiens à poser

J'aborderai plus particulièrement la vision, l'audition et le toucher en associant des gestes simples à poser au quotidien avec votre poupon. La vision:
  • Regardez-le dans les yeux
  • Penchez-vous vers lui, approchez votre visage (20 à 25 cm), ayez une belle expression (sauf la nuit pour ne pas le surstimuler!). Vous verrez progressivement son enthousiasme à vous voir, par ses mouvements de bras et de jambes
  • Si vous lui donnez le biberon ou le sein, regardez-le, fredonnez, parlez-lui, demeurez connecté à lui tout au long du boire. C'est un moment privilégié pour qu'il imprègne votre visage dans son cerveau!
  • Captez son attention en bougeant doucement vos doigts face à lui
  • S'il sourit (même si c'est non volontaire!) souriez aussi
  • Tirez la langue s'il est entrain de le faire (c'est encore involontaire à cet âge-là!)
  • Regardez un livre en tissus avec lui (même très petit) il va voir les couleurs vives
  • Jouez au coucou, à la cachette avec une couverture ou une débarbouillette
  • Faites vous-même des mimiques, des clins d'œil, des pitreries
L'audition:
  • Prononcez souvent son prénom
  • Racontez-lui des histoires
  • Parlez-lui beaucoup et clairement
  • Chantez souvent lorsque vous l'avez dans vos bras, cela l'apaise et augmente son sentiment de sécurité
  • Faites-lui écouter de la musique douce
  • Écoutez-le. S'il fait des sons, tentez de les répéter en imitant ses vocalises et babillez avec lui!
  • Lorsqu'il est disposé à vous regarder et à vous écouter (souvent après avoir eu une réponse à son besoin: le boire, le changement de couche ou le réconfort), faites aussi des sons, vous le verrez ouvrir sa bouche et bouger ses lèvres pour vous imiter. Créez et prolongez les échanges avec lui, tout en respectant son rythme;
  • Dites-lui ce qu'il est entrain de faire: "Oh, tu tires la langue!", "Wow tu t'étires!", "Petit curieux, tu regardes partout!", "Tu es de belle humeur aujourd'hui!"
  • Posez-lui des questions lorsqu'il pleure: "As-tu faim?", As-tu besoin d'être changé?", Veux-tu que je te prenne?", "Oh là là, tu es en colère!"
  • Riez de ses mimiques car certains mouvements musculaires involontaires sont vraiment comiques
Le toucher:
  • Bercez-vous avec lui;
  • Balancez votre corps lorsque vous le portez d'une pièce à l'autre;
  • Faites-lui de très doux massages. Cela développe sa sensibilité et lui fait connaître la vôtre;
  • Touchez-le beaucoup. Caressez-le doucement sur la tête, ses joues, son ventre, ses bras et ses doigts (à 1 mois, l'extrémité des doigts est très sensible);
  • Il a besoin de votre chaleur corporelle, d'être confortable et de se sentir réconforté alors maman ET papa n'hésitez pas à le prendre dans vos bras;
  • Papa, collez-le bien à votre corps et même sur votre peau directement lorsque vous lui donner le biberon ou tout simplement pour le plaisir du rapprochement. C'est un moment de calme réparateur. L'odorat sera stimulé et il reconnaîtra encore plus votre odeur au fil des jours;
  • Faites-lui toucher des tissus différents;
  • Un peu plus vieux, votre enfant répondra avec joie à des jeux de chatouillement sur le ventre et des bisous dans le cou;
  • Faites-lui taper dans les mains;
  • S'il est couché par terre sur un tapis de jeux, couchez-vous près de lui; s'il est assis par terre, faites de même pour être le plus possible à son niveau;
Ces comportements doivent être faits avec plaisir, chaleur et sensibilité, et n'ayez pas peur de les répéter et les répéter car "l'attachement se crée par la répétition"(1)!

Réponse aux besoins de base

Évidemment, la réponse adéquate à ses soins de base est essentielle, et ce, avec régularité, cohérence, congruence et continuité. Votre enfant sera donc plus apaisé et vos attitudes augmenteront son sentiment de sécurité et surtout son estime de soi. Même très petit, l'enfant décode rapidement s'il est "important, unique, aimable et captivant" pour quelqu'un d'autre. En conclusion, avec ses petits gestes au quotidien, vous deviendrez, comme parents, de plus en plus conscients et sensibles à ses besoins. Vous serez aussi plus confiants dans votre approche auprès de lui, donc plus solides et plus rassurants et il aimera votre présence. C'est ainsi que se construira le lien d'attachement dès les premières minutes de sa vie. Ce lien devra toutefois être entretenu et soutenu tout au long du développement de votre enfant.   Références: (1) Je m'attache, nous nous attachons, Louise Noël, Sciences et Culture, Montréal, page 72. Le bébé et l'eau du bain, Dr Jean-François Chicoine et Nathalie Collard, Québec Amérique. Notes de la formation " Intervention en attachement", donnée par Johanne Lemieux , travailleuse sociale, spécialiste en adoption
Guylaine Guillemette

Travailleuse sociale - Membre du Réseau Nanny secours 2015-2018. BESOIN D'UNE CONSULTATION?

Guylaine Guillemette
Besoin d'une consultation?

Contactez-moi



Cookie consent

Please choose which cookies you want to consent to.