Comment contrôler l’accès à la voiture?

Comment contrôler l’accès à la voiture?
Il est prouvé qu’un des meilleurs moyens pour que les jeunes développent de saines habitudes de conduite est l'encadrement de l'accès à la voiture par les parents. C’est parfois bien plus facile de le dire que de le faire!!

Voici quelques idées pour vous aider :

  • Être un modèle pour vos enfants est la première chose à mettre en place. Si vous n’avez pas des comportements responsables, vous donnez presque le feu vert à votre enfant pour ne pas en avoir non plus.
  • Responsabiliser votre adolescent face à la dépense reliée au permis de conduire et aux assurances. Vous pourriez choisir de demander à votre enfant d’économiser lui-même l’argent pour payer. Explorer avec lui les moyens qu’il pourrait prendre pour obtenir le montant nécessaire. Vous lui apprendrez par la même occasion la valeur de l’argent.
  • Établir des règles claires sur l’utilisation de la voiture. Vous pourriez imposer des plages horaires fixes ou encore un nombre d’heures par semaine, ou les deux! L’important est que votre ado ait accès à la voiture graduellement afin d’acquérir l’expérience de conduite et la maturité pour faire de bons choix face à son comportement lorsqu’il est derrière le volant. Ces mesures peuvent tout à fait être mises en place que l’on parle de votre voiture ou de sa propre voiture. Ce n’est pas parce que votre enfant est propriétaire d’un objet, peu importe l’objet en question, que vous devez lui laisser faire tout ce qu’il désire avec celui-ci. Votre rôle de parent est de l’encadrer afin de lui permettre de faire l’acquisition de bonnes habitudes de conduite.
  • Exiger qu’il vous demande la permission pour prendre votre voiture et qu’il vous informe pour quelle raison il en a besoin.
  • Tout dépendant de l’âge de votre enfant, l’accès à la voiture peut être considéré comme un privilège que vous pourrez lui retirer si nécessaire.
  • Si votre jeune se fait arrêter pour une infraction du code de la route, imposez-lui de débourser par lui-même, et ce, même s’il n’a clairement pas cet argent. Laissez-le vivre le malaise de la conséquence logique de ses choix de comportement. C’est bien souvent ce malaise qui force l’être humain à modifier son comportement afin d’éviter d’avoir à le revivre.
  • Que votre enfant soit propriétaire de sa voiture ou bien qu’il conduise la vôtre, vous pouvez lui imposer de ne pas avoir l’accès à la voiture en tout temps, lors des premières années.
  • Nous le savons, une voiture est loin d’être un investissement, mais plutôt une dépense! Votre enfant n’en est probablement pas vraiment conscient. Il veut conduire et s’acheter une voiture? Évitez de payer pour lui tous les frais qui s’y rattachent (achat voiture, assurances auto, permis, cours de conduite, immatriculation, contravention) ou acceptez de l’aider pour l’achat seulement et sous certaines conditions que vous aurez clairement établies préalablement.
  • Si vous remarquez que votre jeune a tendance à aimer la vitesse pour l’adrénaline qu’elle provoque, au lieu de mettre l’accent sur ce qu’il ne doit pas faire, proposez-lui une alternative tout aussi excitante telle que le « karting » ou autres circuits qui lui permettront de se laisser aller dans un environnement contrôlé et prêt à intervenir en cas de pépins. Vous pourriez aussi prendre le temps d’explorer avec lui les autres activités qu’il pourrait faire pour vivre les sensations fortes qu’il recherche.
Pour ma part, mes parents ont fait le choix de ne pas payer pour mes cours de conduire, ni pour l’achat d’une voiture. Si je voulais conduire, je devais économiser jusqu’à ce que j’aie les moyens de conduire. J’ai donc eu mon permis vers 19 ans et ma première voiture vers 21 ans. J’avoue avoir trouvé injuste par moment leur choix, car presque tous mes amis avaient leur permis à 16 ans et une voiture dans l’année suivante. J’ai pu avoir accès à la voiture de mes parents à l’occasion lorsque j’ai eu mon permis. Toutefois, aujourd’hui, je comprends ce choix qui visait à me responsabiliser par rapport à la valeur de l’argent, ce qui a retardé le moment où j’ai pu me retrouver en arrière d’un volant! Est-ce LA seule bonne façon de faire? Bien sûr que non!! Il n’y a jamais de recette miracle en éducation. Vous devez vous questionner sur les valeurs que vous désirez transmettre à vos enfants et aux moyens les plus appropriés pour y parvenir. Tout ceci en prenant en considération le tempérament de votre enfant. La responsabilité vous revient donc de choisir la meilleure recette pour votre famille.
Hélène Fagnan
Hélène Fagnan
Besoin d'une consultation? Contactez-moi!

Contactez-moi

Cookie consent

Please choose which cookies you want to consent to.