À qui va l’argent accumulé dans un REEE?

À qui va l’argent accumulé dans un REEE?
Isabelle a ouvert un REEE dès la naissance de son petit Léo. Puis les années ont filé : petit Léo est devenu grand plus vite qu’il n’en faut pour crier « ciseaux ». Et le REEE, de son côté, a grandi aussi!
Mais Isabelle, après tout ce temps, n’a plus en tête la répartition des montants disponibles pour les études de son fils. Qui récupère les cotisations déposées au fil des ans, ce qui constitue l’épargne? Qui encaisse les subventions gouvernementales? Et qu’en est-il des revenus accumulés sur ces sommes?

Les cotisations reviennent à la source

Le contrat arrive à échéance et, en tant que souscriptrice* du REEE, Isabelle récupère toutes les cotisations investies. Si elle détient un plan collectif de Kaleido, on lui remboursera en plus les frais de souscription en entier. Elle n’aura aucun impôt à payer sur ces sommes. Après tout, ces cotisations provenaient déjà de son revenu net d’impôt. Le remboursement de ces montants pourrait être déposé directement dans son compte bancaire quelques jours seulement après en avoir fait la demande en ligne.

Quoi faire avec cet argent?

Isabelle est donc libre d’utiliser cet argent comme bon lui semble :
  • Le consacrer aux études de Léo, bien sûr, en le lui remettant, en entier ou en partie.
  • Réinvestir ces économies dans le REEE de sa fille, qui commence tout juste le secondaire. Cette stratégie d’épargne très futée permet de faire fructifier deux REEE à partir du même investissement!
  • Le conserver pour la retraite, en le plaçant dans un REER ou un CELI.
  • Être sage et rembourser quelques dettes… ou réaliser un projet voyage ou des rénos!
Isabelle est heureuse de constater que sa discipline d’épargne a porté ses fruits et que les options qui s’offrent à elle sont multiples!

Les subventions et les revenus accumulés

Léo est le bénéficiaire* du REEE. Lorsqu’il s’inscrira à des études postsecondaires, il deviendra admissible à recevoir des paiements d’aide aux études (PAE). Ces PAE lui seront remis au fil de ses études, aux moments prévus selon le plan qu’il détient. Les PAE que touchera Léo sont composés :

Des subventions gouvernementales reçues en son nom; + Des revenus accumulés sur les subventions (les intérêts qu’elles ont générés) + Des revenus accumulés sur les cotisations déposées par Isabelle.

Quoi faire avec cet argent?

Léo est soulagé de pouvoir compter sur cet argent pour couvrir ses frais de scolarité, mais aussi les dépenses liées à ses études. C’est tout un coup de main financier pour l’aider à payer son loyer, ses manuels de cours, ses vêtements et même sa passe d’autobus pour se rendre au collège. Les PAE reçus par Léo constituent un revenu imposable pour lui. Par contre, à titre d’étudiant, ses revenus ne franchissent pas le seuil de revenu imposable et il n’aura donc pas d’impôt à payer. C’est donc avec enthousiasme, et rassurés sur le plan financier, qu’Isabelle et son « petit » Léo entrevoient cette nouvelle étape!

*Petit lexique-REEE pratique Souscripteur : la personne qui a ouvert le REEE Bénéficiaire : l’étudiant

KALEIDO

Avec ses REEE flexibles et sans tracas, Kaleido accompagne les familles jusqu’aux études postsecondaires pour que chaque enfant puisse se réaliser pleinement. Kaleido offre l’épargne-études qui va au-delà de l’épargne-études.

KALEIDO
Besoin d'une consultation?

Contactez-moi



Cookie consent

Please choose which cookies you want to consent to.