Comprendre l'adolescence

Comprendre l'adolescence
La période de l’adolescence est principalement marquée par la recherche de soi. À ce stade, les jeunes se posent des questions sur leurs origines, leur avenir, leurs goûts, leur orientation sexuelle, etc. Il n’est pas rare de voir les adolescents faire une montagne avec un rien. Ils sont souvent (pour ne pas dire toujours) en désaccord avec nous. Tout ce que nous disons ou tout ce que nous faisons est nul, voir même dépassé ! Durant cette période, alors que certains aborderont le look « gothique », d’autres se feront raser les cheveux ou se feront faire des piercings. Toutes ces marques d’appartenance, typiques à l’adolescence, s’estomperont et disparaîtront généralement vers la vingtaine. Il est important de comprendre en tant que parent que ces comportements et ces contraintes servent le même but : renier et rompe avec l’enfance pour construire sa propre identité ! Autrement dit, avant d’entrer pleinement dans le monde des adultes, ils s’offrent une pause durant laquelle ils nous observent, nous jugent et nous testent. Cette pause leur permet de faire le point sur eux-mêmes, de forger leur propre identité et par le fait même, trouver leur place dans la société. De la même manière que certains adultes décident de s’offrir une retraite fermée ou de faire un pèlerinage afin de se ressourcer et de se retrouver (généralement après un événement marquant dans leur vie), les adolescents font la même chose en se « retirant » de l’enfance et de la vie adulte. Le fait est que les enfants n’ont pas les moyens financiers ni l’autonomie nécessaire pour quitter le nid familial et s’offrir un pèlerinage ou une retraite fermée. Pour prendre un temps de repos pour se ressourcer et se connaître, ils s’enferment dans leur bulle, se replient sur eux-mêmes et se retirent de la vie familiale active. Les amis deviennent donc très importants, car ils sont à leur niveau et vivent la même « quête de soi ». Ils agissent un peu comme les groupes d’entraide le font pour certaines personnes. Alors si votre enfant vit dans sa bulle et interagit moins avec vous, dites-vous qu’il est un peu comme le vilain petit canard du conte d’Andersen. Soyez patient et un jour il deviendra cygne!
Caroline Séguin

Psychosociologue - Membre du Réseau Nanny secours 2011-2016. BESOIN D'UNE CONSULTATION?

Caroline Séguin
Besoin d'une consultation?

Contactez-moi



Cookie consent

Please choose which cookies you want to consent to.