La discipline qui porte fruit

La discipline qui porte fruit

 La discipline d’épargne

Ah la fameuse discipline ! S’il y a une notion difficile à inculquer, c’est bien celle-là. L’accès aux loisirs, à l’abondance de produits et au crédit est tellement facilité pour nos jeunes qu’il peut parfois leur paraître bien futile de consacrer des efforts et de persévérer pour atteindre un but. Un des moyens pour faire comprendre aux jeunes enfants l’intérêt de se consacrer à un objectif, c’est souvent de passer par l’allégorie, à l’heure de l’histoire. Celle des Trois petits cochons est d’ailleurs un bon exemple : les efforts du 3e petit cochon sont d’abord ridiculisés par ses frères, puis finalement récompensés lorsque le loup pointe le bout de son nez. La fable du Lièvre et la Tortue est une autre façon d’illustrer un propos sur la persévérance auprès des plus jeunes. Pour les ados par contre, c’est une autre histoire. En tête de liste des moyens efficaces : prêcher par l’exemple. Un parent discipliné offre bien plus qu’un mode d’emploi pour la vie, il devient un modèle. Aussi orgueilleux qu’un ado puisse être, même s’il ne veut l’admettre car c’est presqu’inconscient, il enregistrera les bonnes habitudes de ses parents et ces souvenirs l’inspireront immanquablement une fois adulte. Cependant, ce n’est pas parce qu’on est adulte que la discipline s’avère plus facile ! Une option s’offre alors : celle de faire jouer en notre faveur le pouvoir insoupçonné de l’habitude. Ne dit-on pas qu’il suffit de 21 jours pour intégrer une nouvelle habitude ? La discipline d’épargne est un champ d’application parfait pour mettre en pratique cette théorie des petits pas qui nous mènent loin. Mettre de côté un petit montant, tant que cela ne met pas en péril les ressources qui doivent être consacrées aux besoins essentiels, est un moyen efficace de parvenir à ses fins. La régularité de l’opération s’intègre si bien à la routine budgétaire qu’on en vient presqu’à l’oublier, surtout si le prélèvement est automatisé. Et c’est tant mieux ! C’est le principe sur lequel repose l’épargne-études, en particulier dans les REEE collectifs. D’aucuns décrient la « rigidité » de l’engagement financier qu’ils requièrent; les autres applaudissent le cadre dont ils bénéficient pour persévérer dans leur objectif. Car dans le cas précis de l’épargne-études, non seulement la régularité d’épargne des souscripteurs est récompensée par le montant accumulé en capital et en intérêts, mais le gouvernement y va aussi de sa récompense, en bonifiant la mise de généreuses subventions gouvernementales. À l’image des triomphes du 3e petit cochon et de la tortue, c’est en fin de course qu’on a le bonheur d’apprécier le fruit de nos efforts. Et la concrétisation de cette persévérance vaudra, auprès de votre enfant, plus que des milliers de belles histoires. À plus forte raison si le fruit de vos efforts, c’est un régime enregistré d’épargne-études qui lui donnera un bon coup de pouce pour la réalisation de ses propres rêves.  
KALEIDO

Avec ses REEE flexibles et sans tracas, Kaleido accompagne les familles jusqu’aux études postsecondaires pour que chaque enfant puisse se réaliser pleinement. Kaleido offre l’épargne-études qui va au-delà de l’épargne-études.

KALEIDO
Besoin d'une consultation?

Contactez-moi



Cookie consent

Please choose which cookies you want to consent to.